Vin rougeVin blancVin mousseuxAutres vinsOffresPacks vinsAppellations
Jusqu'à -25 % sur les 5 DO espagnoles les plus vendues !

Les vins italiens de plus de 90 points et... moins de 20 euros

Les plus grands dégustateurs de vin du monde le disent : avec le vin italien, le rapport qualité/prix est toujours à portée de main. Nous les avons choisis pour vous avec l'aide des deux plus grands : Robert Parker et James Suckling

Critique américain avec un passé de banquier, Robert Parker a commencé à écrire sur le vin dans les années 1970. C’est ainsi que naît le magazine The Wine Advocate, l'un des premiers à évaluer les vins de manière indépendante, sans contact avec le monde commercial. Aujourd'hui il est considéré comme l'un des critiques les plus influents, à tel point que ses notes conditionnent la tendance du marché des vins les plus célèbres du monde. Son système de notation sur 100 est utilisé par une équipe de dégustateurs dans le monde entier.

Porte-drapeau du goût "américain", il privilégie les vins doux, corpulents, veloutés, au long affinage dans de petits récipients en bois. Mais il a également attribué la première note de 100/100 à Sassicaia pour le millésime 1985, et il s'en souvient comme "le vin que j'ai le plus aimé au cours de mes 37 ans de carrière". Son goût et son style ne récompensent pas toujours les vins italiens, caractérisés par une dureté aristocratique et une acidité piquante à relire au fil des ans. Mais ses notes, attribuées par la dégustatrice de vin en Italie, la journaliste gastronomique Monica Larner, ayant travaillé au quotidien "Repubblica", restent une référence, surtout lorsque les millésimes s’expriment avec une grandeur généreuse.

Ancien journaliste de renom, James Suckling a débuté sa carrière comme critique oenologique au sein du prestigieux magazine Wine Spectator. Les chemins ont divergé en 2010, lorsque Suckling a décidé de créer son propre magazine. Critique historiquement s pécialisé dans le vin italien, Suckling vit actuellement en Italie, en Toscane. Il s’agit du quartier général de ses dégustations, qui représentent environ la moitié des échantillons examinés chaque année, et qui portent sur le vin italien.

Amoureux de l'angularité complexe des grands vins rouges italiens (sangiovese, nebbiolo et aglianico au premier rang), Suckling considère que les sensations en bouche sont centrales lors de la dégustation. Avant le corps lui-même, le fruit, le tanin, l'acidité et l'alcool doivent s'exprimer en parfaite harmonie et transmettre une persistance longue et élégante. Suckling a également recours à une notation sur cent. Et, pour le vin italien, les notes atteignent le plus souvent l'excellence absolue.