PANIER
-15% Leirana Albariño 2020, l'essence de l'albariño

Vin sans sulfites

Vins naturels

Lorsque l'expression "vin naturel" (vin sans sulfites) commença à être employée de-ci de-là, beaucoup crurent qu'il s'agissait d'une mode passagère, dépourvue d'avenir. Cependant le temps a confirmé que le vin naturel était bien plus qu'une tendance et les caves qui misent sur ce type de vin sont de plus en plus nombreuses. Il n'en faut plus douter : le vin naturel est né pour durer. Mais en réalité, qu'est-ce qu'un vin naturel ? Quelle différence y a-t-il entre lui et le reste des vins ? S'agit-il simplement de vins qui évitent l'emploi de sulfites ? Nous répondons clairement et nettement aux questions que vous vous posez.

Le vin naturel n'est pas seulement une façon d'élaborer des vins; c'est le fidèle reflet d'une philosophie de vie. Même si l'un de ses attributs les plus connus est la non-utilisation de sulfites (SO2), l'élaboration d'un authentique vin naturel commence bien avant, dans le vignoble. Essentiellement, un vin naturel pourrait être défini comme celui qui provient d'une terre vivante, libre de produits chimiques et en parfaite harmonie avec son environnement ; considérer le vignoble comme faisant partie d'un écosystème est crucial pour tout bon élaborateur de vin naturel. Le fruit d'un sol riche en biodiversité donne des vins d'une grande expression, qui n'ont besoin d'aucun autre élément pour être agréables et émouvants. Le vin naturel est pur jus fermenté par les levures mêmes qui vivent sur le vignoble, un vin auquel on n'ajoute ni n'enlève rien et qui reflète le respect et la dévotion que son élaborateur ressent envers le vin.

 

Le vignoble du producteur naturel est généralement conduit en agriculture écologique ou biodynamique, en se guidant sur les cycles lunaires tout comme le faisaient nos ancêtres. Il ne reçoit ni engrais chimiques ni aucun produit susceptible de modifier le cours naturel de l'activité biologique (ni herbicides, ni pesticides) et l'on tâche d'économiser les ressources naturelles (électricité, eau,...) pour, dans la mesure du possible, respecter et améliorer l'environnement. Qui fait le bon vin naturel, outre le fait qu'il n’utilise pas de sulfite (au-delà de celui que peut apporter naturellement le raisin lui-même), est un viticulteur qui connaît ses terres et ses souches dans le détail, qui les travaille et les vis chaque jour, qui préfère, autant que faire soit possible, les travaux manuels (sur le vignoble et en cave), qui utilise à son élaboration des levures indigènes propres aux raisins et qui ne filtre ni ne clarifie ses vins. Tout ceci explique pourquoi un vin naturel parle d'un paysage et revêt, à chaque millésime, un caractère unique et irremplaçable.