Vin de Toro · Vinissimus
PANIER
GREEN SATURDAY! Jusqu'à -25% sur des vins écos et bios13h 36m 0s

Vin de Toro

La DO Toro est une région vitivinicole fortement marquée par le fleuve Duero et d'autres rivières qui, avec le temps, ont créé son actuelle orographie. Elle se répartit entre les provinces de Zamora et Valladolid, à l'extrémité occidentale de Castille et Léon, et ses vignobles croissent à une altitude moyenne de 700 mètres.

Lire la suite
135 produits

11,20

9,50

14,30

17,50

8,70

28,90

17,70

7,30

11,00

11,45

8,35

6,50

15,40

12,50

38,20

10,45

9,41

-10%

36,05

10,40

10,80

9,50

23,35

6,60

31,20

46,20

5,95

19,55

9,20

61,10

5,80

10,45

14,10

9,80

9,31

-5%

18,40

34,70

43,70

36,05

Toro

La DO Toro est une région vitivinicole fortement marquée par le fleuve Duero et d'autres rivières qui, avec le temps, ont créé son actuelle orographie. Elle se répartit entre les provinces de Zamora et Valladolid, à l'extrémité occidentale de Castille et Léon, et ses vignobles croissent à une altitude moyenne de 700 mètres.

Le grand vin de cette appellation est le rouge et il provient de petits grains de raisin à la peau épaisse, riches en couleur et aux tanins abondants, que les sages cavistes savent convertir en excellents vins. La barrique s'avère utile pour dominer la force naturelle des vins lorsque l'on recherche complexité et capacité de garde, et la macération carbonique lorsqu'il s'agit d'obtenir des vins primeurs accessibles et fruités.

Les sols pauvres et meubles de l'appellation ont pu grâce à leur composition échapper en grande partie au phylloxéra ; mais en même temps ils obligent les racines à travailler en profondeur à la recherche de l'eau et des nutriments. L'aridité est extrême, la pluie rare et les sols retiennent peu l'eau, l'ensoleillement est notoire et les contrastes thermiques très accentués, ce qui est la marque même d'un climat continental extrême. De plus, les galets d'origine alluviale, irrégulièrement répartis dans toute la DO apportent un plus de température aux plantes, aident les fruits à accumuler chaleur et sucre, tous facteurs qui expliquent le fait que, pendant des décades, les vins de la région aient été considérés rudes et fortement alcoolisés.

Cependant les nouvelles techniques utilisées, que ce soit sur les champs ou dans les caves, ont permis d'obtenir des vins très équilibrés des vieilles souches plantées en gobelet. Nombreux sont les petits viticulteurs qui travaillent encore la vigne manuellement et soignent les grappes comme s'il s'agissait de produits de luxe. L'âge des souches et les caractéristiques du terroir limitent les rendements mais permettent au tempranillo, ici appelé tinta de Toro, de produire des vins d'une intensité et d'une ampleur qui n'ont pas leur pareil.