Vin à base du cépage Picolit · Vinissimus
PANIER
Livraison offerte à partir de 200 €

Picolit

Le picolit est peut-être l’autochtone le plus ancien du Frioul. C'est un raisin à baie blanche qui souffre de millerandage : c'est-à-dire que peu de raisins mûrissent sur la grappe. Le picolit, qui produit donc des fruits de petite taille, est principalement utilisé pour le passerillage, ce qui en réduit encore plus le rendement et augmente son prestige. Connue depuis l'époque romaine, il est documenté dans la région depuis le XVIIème siècle, et au XVIIIème siècle, il était vendu à un prix élevé car il était considéré comme la seule alternative européenne valable à Tokaji. Après le phylloxéra, il a été menacé d'extinction, mais il a été sauvé notamment grâce à ses extraordinaires qualités. Les quelques baies qui sont sauvées du millerandage sont en effet très riches et concentrées, et confirment sa vocation au passerillage. La pratique a lieu dans des locaux adaptés et le picolit passerillé est généralement pressé et vinifié en pureté ; plus rarement, en mélange avec le verduzzo, ce qui est quantitativement plus fiable. Les vins ont une couleur jaune paille profonde ou modérément ambrée, avec des senteurs olfactives complexes, des notes amples mais délicates de fleurs sauvages, de caramel léger, d'amande, de pêche, de châtaigne, et avec une bonne structure, une excellente fraicheur, élégante, avec une douceur généralement contenue, principalement moelleux. Il est particulièrement caractéristique des Colli Orientali del Friuli, où une appellation DOCG lui est réservée, et il est excellent dans le cru de Rosazzo. Il s'exprime bien également en tant que vin sec, mais généralement dans des assemblages avec d'autres cépages internationaux ou locaux.

Lire la suite

Vin à base du cépage Picolit

7 produits

41,80

/ btlle. 0,37 L

70,85

63,77

/ btlle. 0,5 L
-10%

24,50

/ btlle. 0,37 L

26,00

/ btlle. 0,37 L
Épuisé

29,20

/ btlle. 0,37 L
Épuisé

33,20

/ btlle. 0,37 L
Épuisé

60,80

/ btlle. 0,37 L

Picolit

Le picolit est peut-être l’autochtone le plus ancien du Frioul. C'est un raisin à baie blanche qui souffre de millerandage : c'est-à-dire que peu de raisins mûrissent sur la grappe. Le picolit, qui produit donc des fruits de petite taille, est principalement utilisé pour le passerillage, ce qui en réduit encore plus le rendement et augmente son prestige. Connue depuis l'époque romaine, il est documenté dans la région depuis le XVIIème siècle, et au XVIIIème siècle, il était vendu à un prix élevé car il était considéré comme la seule alternative européenne valable à Tokaji. Après le phylloxéra, il a été menacé d'extinction, mais il a été sauvé notamment grâce à ses extraordinaires qualités. Les quelques baies qui sont sauvées du millerandage sont en effet très riches et concentrées, et confirment sa vocation au passerillage. La pratique a lieu dans des locaux adaptés et le picolit passerillé est généralement pressé et vinifié en pureté ; plus rarement, en mélange avec le verduzzo, ce qui est quantitativement plus fiable. Les vins ont une couleur jaune paille profonde ou modérément ambrée, avec des senteurs olfactives complexes, des notes amples mais délicates de fleurs sauvages, de caramel léger, d'amande, de pêche, de châtaigne, et avec une bonne structure, une excellente fraicheur, élégante, avec une douceur généralement contenue, principalement moelleux. Il est particulièrement caractéristique des Colli Orientali del Friuli, où une appellation DOCG lui est réservée, et il est excellent dans le cru de Rosazzo. Il s'exprime bien également en tant que vin sec, mais généralement dans des assemblages avec d'autres cépages internationaux ou locaux.