Vin à base du cépage Croatina · Vinissimus
PANIER
Livraison offerte à partir de 200 €

Croatina

Selon certains, c’est le « Syrah italien », surement pour ses arômes épicés. Et pourtant Croatina, le raisin rouge typique du nord de l’Italie, a ses propres caractéristiques qui sortent des standards du cépage prévisible et il a trop souvent été relégué à un rôle inférieur par rapport à ses nobles cousins. Où ? Croatina est typique de trois zones. La première : l’Oltrepò Pavese. Ici, il est pur ou mélangé, dans les vignes classiques de Bonarda et Buttafuoco. Dernièrement, l’idée générale étant la récupération qualitative de ce raisin, le Croatina pur, en revanche, se distingue souvent des meilleurs Bonarda et Buttafuoco.

Lire la suite

Vin à base du cépage Croatina

27 produits

29,10

10,80

10,10

10,40

21,90

10,10

9,60

5,45

10,10

15,90

14,32

-10%

11,40

Épuisé

10,10

Épuisé

36,40

Épuisé

11,60

10,44

-10%
Épuisé

26,05

Épuisé

11,10

Épuisé

11,10

Épuisé

10,60

Épuisé

13,80

Épuisé

11,40

Épuisé

9,95

8,46

-15%
Épuisé

11,10

Épuisé

7,10

Épuisé

8,15

Épuisé

7,55

Épuisé

20,90

Épuisé

11,80

Croatina

Selon certains, c’est le « Syrah italien », surement pour ses arômes épicés. Et pourtant Croatina, le raisin rouge typique du nord de l’Italie, a ses propres caractéristiques qui sortent des standards du cépage prévisible et il a trop souvent été relégué à un rôle inférieur par rapport à ses nobles cousins. Où ? Croatina est typique de trois zones. La première : l’Oltrepò Pavese. Ici, il est pur ou mélangé, dans les vignes classiques de Bonarda et Buttafuoco. Dernièrement, l’idée générale étant la récupération qualitative de ce raisin, le Croatina pur, en revanche, se distingue souvent des meilleurs Bonarda et Buttafuoco.

Ensuite, il y a la zone entre le Piémont et la Lombardie, elle aussi historiquement liée à Milan, qui est Colli Tortonesi. Une zone en continuité géographique avec l’Oltrepò, et donc un théâtre naturel pour héberger le Croatina, en plus du Barbera et Timorasso. On peut dire la même chose des Colli Piacentini, où le cépage est présent dans les vins typiques du territoire, similaires à ceux de la zone de Pavia. Et enfin le haut Piémont, c’est-à-dire la zone de Gattinara, de Boca et de Bramaterra. Zone volcanique sur laquelle le Croatina s’exprime avec rigueur et verticalité.

Qu’ont-ils en commun ces raisins ? En un mot, une histoire de subalternité. Nulle part, si ce n’est occasionnellement dans la zone de l’Oltrepò, Croatina a une histoire de vinification pure. Considéré, avec un certain fond de vérité, un cépage dur, anguleux, au tanin coupant et à la structure inélégante, Croatina est en réalité un raisin qu’il faut savoir cultiver et vinifier. Traditionnellement vinifié avec des raisins qui devaient l’adoucir et habituellement vinifié comme pétillant pour le rendre plus agréable, Croatina bénéficie des plus récentes techniques d’élevage et de vinification et se redécouvre comme un vin d’une surprenante intégrité et d’une merveilleuse longévité.

Ce n’est pas un hasard si aujourd’hui Croatina vante parmi ses défenseurs les meilleurs viticulteurs de Pavia, Tortone et Piémont. Et il y a surement une raison si son nom dérive probablement de la "cravattina" (petite cravate) qui était portée les jours de fête, quand on consommait habituellement des vins exceptionnels. Et au fond, Croatina est un très long voyage, pas seulement territorial mais aussi dans le temps. En effet, on en parlait déjà à Rovescala, dans l’Oltrepò Pavese, depuis 1192 sous le nom de Bonarda. Depuis lors, c’est le vin symbole des tables lombardes. Un voyage à continuer, très certainement.