Vin de Malvirà · Vinissimus
PANIER
-10 % pour l'achat de 6 bouteilles !

Malvirà

Malvirà

Giuseppe Damonte a commencé à produire du vin dans les années 1950 dans son entreprise familiale avec un rêve : mettre en bouteille l'âme et les suggestions de la terre...

Évalutation
3,8/5
(À partir de 5 commentaires sur 8 vins)
Année de fondation1950
ŒnologueRoberto Damonte, Giacomo Damonte
Vignoble propre :42 / ha
Production annuelle300000 / bouteilles
Pays
Appellations
Cépages

Vin de Malvirà

29,20

11,60

(10,44 x6)

x6 -10%

14,45

(13,01 x6)

x6 -10%

16,60

15,20

(13,68 x6)

x6 -10%

30,20

(27,18 x6)

x6 -10%
Épuisé

29,20

Épuisé

14,00

Malvirà

Giuseppe Damonte a commencé à produire du vin dans les années 1950 dans son entreprise familiale avec un rêve : mettre en bouteille l'âme et les suggestions de la terre qu'il aime, à faire découvrir gorgée par gorgée. Au milieu des années 70, l'entreprise a été rebaptisée Malvirà, du même nom que l'ancien bâtiment construit à la fin du XIXe siècle au centre du village de Canale, qui est devenu le siège l’entreprise familiale. Ce nom curieux (qui signifie grossièrement "mal tourné") provient de l'exposition nord de la cour et pas sud comme le voulait la tradition paysanne. En 1989, le domaine de Malvirà a été transféré à son emplacement actuel, au pied du vignoble SS. Trinità, avec d'autres extensions fonctionnelles et des agrandissements.

Massimo et Roberto, la deuxième génération de la famille, ont hérité de Giuseppe une philosophie de production entièrement centrée sur la typicité des vins du Roero : des vins raffinés et expressifs, en mesure de donner des émotions territoriales sincères. La conversion des vignobles à l'agriculture biologique fait désormais partie intégrante de ce projet, démontrant ainsi le soin et le respect pour le territoire qui caractérisent le travail de la famille. Dans la cave, tous les vins sont étiquetés avec des symboles de tarot, qui, de manière allusive et intrigante, donnent une idée de l'expérience sensorielle qui attend le dégustateur.

Le style Malvirà implique la même vinification pour toutes les parcelles, ou plutôt les crus, de la propriété. Un "style bourguignon", pourrait-on dire, qui a l'avantage de mettre en valeur les microclimats et les sols qui caractérisent le Roero. Depuis 2017, tous les Arneis sont certifiés biologiques, ce qui confirme une fois de plus à quel point les frères Damonte se concentrent sur cette variété, qui est celle qui a donné au Roero une grande sève qualitative mais aussi commerciale. Dans la gamme, les Roero Riserva, rouges, expriment la constance de la qualité et un très haut niveau d'expression. Le Renesio est un Nebbiolo frais et dynamique, le Trinità est incisif, long et subtil ; le Mombeltramo est consistant et velouté, avec beaucoup de classe et de territorialité. Parmi les Arneis, le cru Trinità se distingue par sa sapidité, fraîche et élancée, tandis que le Saglietto est corsé et rond, grâce à un long passage en bois.

Cela suffit pour décrire le niveau d'expérimentation que Malvirà réalise sur les Arneis, mais à ces références s'ajoute celle qui provient du cru Renesio, véritable protagoniste de l'histoire du vin blanc piémontais. Vigna Renesio : c'est dans ce domaine qu’ont été trouvées les premières informations datant de 1478 sur la culture du raisin arneis dans la région d'Alba. Selon certains documents historiques provenant des archives des Conti Roero, propriétaires de ces parcelles au Moyen Âge, le nom de ce vignoble provient du nom du raisin arneis. Il était en fait nommé "Reneysium" à cette époque, puis "Renexij" et enfin "Ornesio" en italien.

Le vignoble est caractérisé au sommet par une double rangée de cyprès qui rappelle un peu la Toscane et par une ancienne ferme datant de 1700. Situé dans la commune de Canale, il est exposé au sud-nord-est, à une altitude comprise entre 260 et 320 mètres ; il s'étend sur 6,5 hectares et possède un sol argilo-calcaire, ce qui le rend propice au Nebbiolo et à l'Arneis, qui est d’ailleurs corpulent, austère et apte à la longévité.

MalviràMalvirà