PANIER
-15% Leirana Albariño 2020, l'essence de l'albariño

Sauvignon blanc

Le sauvignon blanc est un raisin intrépide, qui ne craint pas de voyager et de se lancer dans de nouvelles aventures. C’est ainsi qu’actuellement, il se trouve dans pratiquement dans tous les pays bons producteurs de vin, de la France à la Nouvelle Zélande en passant par l’Espagne, l’Italie, le Chili ou l’Australie. On le reconnaît partout mais les distinctes latitudes et les sols divers lui confèrent de splendides nuances qui valent la peine d’être découvertes : orties, pêches, groseille à maquereau, pomelos... tous ces arômes et bien d’autres peuvent se découvrir dans une bouteille de sauvignon blanc.

Il s’agit d’une variété qui débourre tard et mûrit tôt, c’est-à-dire, de cycle court. Elle aime le soleil mais modérément car un excès de température peut détruire son arôme suggestif. Les maturations lentes favorisent la concentration d’arômes le sauvignon blanc se sent donc bien sous des climats frais ou à une certaine altitude. Lorsque ces conditions ne sont pas remplies, de nombreux vendangeurs tendent à le ramasser avant son point optimal de maturation pour en garantir la fraîcheur, sacrifiant ainsi une partie de ses arômes. Au contraire, une vendange tardive dénaturerait l’essence du sauvignon et donnerait des vins gras et plats.

Ses origines semblent provenir du Val de Loire et du sud-ouest français, mais ce ne fut qu’avec son irruption sur les terres de Marlborough en Nouvelle Zélande, vers 1973, que le cépage commença à devenir vraiment internationalement populaire.

Dans la Loire, les meilleurs blancs de sauvignon sont des vins de corps moyen et de grande vigueur, dont la caractéristique est la minéralité. À Bordeaux, il est élaboré comme cépage mais s’avère particulièrement intéressant lorsqu’il est combiné au sémillon dans le coupage classique des vins blancs de Péssac-Leognan et dans les vins doux tels que le Sauternes. Ceux de Nouvelle Zélande sont, sans aucun doute, les plus aromatiques, polis et vibrants, avec de surprenantes saveurs de groseilles et de fruits exotiques, à un point tel que des régions comme Marlborough sont maintenant considérées comme indissociables de l’histoire du sauvignon blanc.

En Italie, le sauvignon blanc s'exprime très bien dans les régions du nord-est. Tendu et éclatant dans le Haut-Adige et le Trentin, plus rond et polyvalent en Vénétie, mais toujours avec un profil frais et typiquement végétal, il assume une personnalité plus définie dans le Frioul. Dans la zone d'Isonzo, sur des plaines protégées par les collines où les sols rappellent le graves de Bordeaux, il atteint des sommets qualitatifs remarquables en termes de minéralité, avec des notes de silex et de gypse qui rappellent les meilleures versions d'Europe du Nord. Entre le Collio et les Collines Orientales du Frioul, plus en altitude, où ponka et de flysch donnent à tous les vins blancs une minéralité naturelle, il supporte bien le l’affinage en bois, avec une concentration d'arômes encore plus polyédrique et une grande vocation au vieillissement. Il s'exprime aussi très bien dans la partie haute des Langhes, dans le Piémont, avec une minéralité tendue et un bouquet aromatique qui n'est ni évident ni trop facile.

En Espagne on le trouve dans plusieurs vignobles, bien qu’il semble s’être le mieux adapté à Rueda, appellation qui produit déjà certains blancs remarquables qui paraissent adopter un caractère propre, à mi-chemin entre l’élégance française et l’exubérance néo-zélandaise.

Vin à base du cépage Sauvignon blanc

114 vins