Vin de Braida · Vinissimus
PANIER
Livraison offerte à partir de 200 €

Braida

Braida

L'histoire de Braida et de Giacomo Bologna coïncide avec celle du Barbera et de sa réévaluation totale. Aujourd'hui, l'entreprise est dirigée par les enfants de...

Évalutation
4,2/5
(À partir de 20 commentaires sur 10 vins)
Année de fondation1961
ŒnologueGiuseppe Bologna
Vignoble propre :60 / ha
Production annuelle de bouteilles600000 / bouteilles
Pays
Appellations
Cépages

Vin de Braida

12,50

11,10

15,55

11,10

59,75

24,50

51,55

15,55

Épuisé

11,60

Épuisé

11,80

Braida

L'histoire de Braida et de Giacomo Bologna coïncide avec celle du Barbera et de sa réévaluation totale. Aujourd'hui, l'entreprise est dirigée par les enfants de Giacomo, Beppe et Raffaella, qui ont hérité d'un des plus grands pionniers du vin italien, et pas seulement piémontais.

Braida était le surnom du père de Giacomo, et c'est maintenant le nom auquel s'identifie cette  famille qui a fait du Barbera l'un des grands protagonistes du vin rouge italien. L'intuition de Giacomo était de valoriser un patrimoine déjà consolidé en traitant le Barbera comme un grand vin, puis en le soumettant à un affinage magistral dans des récipients en bois, surtout de petites dimensions.

Donc un Barbera moderne mais qui ne rompt pas du tout avec la tradition. En attendant, pour le respect du territoire, ce Monferrato de la zone d’Asti dont l’épicentre du vignoble se trouve à Rocchetta Tanaro, et en général de la viticulture locale. D'autre part, le catalogue de Braida comprend encore les vins traditionnels, naturellement mis en bouteille avec tout le savoir-faire familial : il y a, avant tout, le Monella, un vin classique du territoire, immédiat, prêt à être bu, pétillant. C'était et c'est encore le Barbera, simple et puissant, avec toute son acidité naturelle en évidence, et vinifié comme le faisaient les grands-parents.

L'acidité et le fruit sont confirmés dans le style Braida, même dans le Barbera pour l’affinage, ferme et somptueux. C'est ce que démontre le Montebruna qui, après un an en grands fûts, se révèle vif et frais, à la saveur agréable et appétissante. Et bien sûr Bricco dell'Uccellone, le chef-d'œuvre : peut-être la plus grande expression de Barbera dans l'absolu, douze mois en barrique, avec une éclatante chaleur et douceur, un parfum d'une ampleur et d'une élégance extraordinaires. Encore plus charnel le Bricco della Bigotta, 18 mois en barrique, et dans le top-wine Ai Suma, issu de raisins sur-mûris.

Parmi les cépages autochtones qui ne sont pas de barbera, tout le monde aime le Brachetto d'Acqui, incroyablement fin et élégant dans sa douceur simple et appétissante, et le Grignolino Limonte, un vin à boire avec des tanins doux et un goût croquant.

BraidaBraida