PANIER
Foire au Vin d'été : jusqu'à -20 % !

Vin de Espagne

L'Espagne est le troisième producteur de vin au monde et le second pays vinicole le plus ancien à l'Ouest de l'Europe. Et, favorisées par les différences de climat et de sol de chacune de ses régions, ses plus de 10 000 caves élaborent des vins d’une extrême diversité.

Lire la suite
5322 produits

12,25

14,45

11,70

11,50

17,00

6,25

11,70

7,00

24,50

10,45

10,45

9,50

13,40

33,60

14,50

9,05

9,80

9,90

7,00

7,60

20,30

8,40

7,40

7,40

España

L'Espagne est le troisième producteur de vin au monde et le second pays vinicole le plus ancien à l'Ouest de l'Europe. Et, favorisées par les différences de climat et de sol de chacune de ses régions, ses plus de 10 000 caves élaborent des vins d’une extrême diversité.

PRINCIPALES APPELLATIONS (DENOMINACIONES)

Rioja : la DOC Rioja est la plus prestigieuse des appellations d’origine espagnoles. Ses vins rouges de coupe classique, principalement élaborés aves un tempranillo et de longs élevages en barrique, sont un véritable symbole mondial grâce à leur élégance. Elle élabore aussi de délicieux blancs crianza et des rosés délicats.

Ribera del Duero : en tant que telle, l’appellation Ribera del Duero est très jeune, bien que la tradition vinicole remonte, sur ses terres, à des temps lointains. Ses rouges mûrs, dotés de corps et ses crianzas (grands crus) qui apportent des notes douces et épicées, sont, pour beaucoup, le style même du parfait vin rouge.

Priorat : la DOQ Priorat est puissance et histoire. Ses vins rouges se basent sur les raisins traditionnels, grenache et carignan même si, en quelques occasions, ils sont accompagnés de faibles pourcentages de cépages français.

Toro : la DO Toro produit certains des rouges les plus robustes d’Espagne, à partir du raisin noir “tinta de Toro”, une adaptation du tempranillo au climat de la région de Toro. Ce sont des vins très colorés, à haute teneur en alcool, de plus en plus élégants.

Jumilla : la DO Jumilla, située dans le Levante, produit des rouges mûrs et goûteux issus du cépage monastrell-mourvèdre..

Montsant : la DO Montsant entoure le territoire de la DOQ Priorat et offre un style de vins similaire à celui de son prestigieux voisin mais plus immédiat et plus facile à interpréter par tout amateur de vin.

- Bierzo : la DO Bierzo doit son succès croissant au cépage mencía avec lequel elle produit d’excellents vins rouges, fruités et aromatiques, qui fonctionnent tout aussi bien jeunes que crianzas.

Penedès : la DO Penedès est l’une des régions vitivinicoles les plus remuantes et les plus variées d’Espagne. Elle produit pratiquement n’importe quel style de vin, des blancs fruités ou crianza aux rouges légers ou de garde, généralement issus de cépages français. Les vins obtenus à partir des cépages historiques de la région font preuve d’une grande personnalité.

Rías Baixas : la DO Rías Baixas est pratiquement synonyme d’albariño, le cépage-roi. Elle en tire des vins frais et fruités qui se marient parfaitement aux poissons et aux fruits de mer.

Rueda : la DO Rueda, voisine de la DO Ribera del Duero, base ses meilleurs vins blancs sur le cépage verdejo, une variété capable de donner des vins fruités à caractère herbacé, qui séduisent tous ceux qui les goûtent.

Terra Alta : à l’extrémité sud de la Catalogne, la DO Terra Alta est la terre du grenache blanc. Ses monocépages font partie des vins blancs de plus grande typicité au monde. Ce sont des vins méditerranéens, fruités mais aussi frais, au toucher très séducteur.

Valdeorras : la DO Valdeorras occupe la zone la plus centrale de la Galice. Ses sols pierreux et son climat continental offrent au godello un cadre parfait. Ce cépage donne des vins blancs très délicats à l’élégance florale.

Somontano : la DO Somontano est la plus réputée des appellations aragonaises. Y jouent un important rôle les cépages internationaux qui ont prouvé se sentir à leur aise dans un climat de contrastes tel que celui de cette région.

Jeréz : à la pointe sud de la Péninsule, la DO Jerez (Xérès) est une région historique pour les vins mutés de tout style : des secs et pointus finos et manzanillas aux doux pedro ximénez, en passant par les fascinants olorosos et amontillados.

Cava : la DO Cava est synonyme de vin mousseux de qualité à un prix accessible. Ses élaborations sont nombreuses et variées, des plus classiques, aux arômes de fruits secs aux plus modernes dans lesquelles le fruit est accompagné de rappels de pain grillé.

RAISINS NOIRS :

Tempranillo (tinta fina, tinta del país, cencibel, ull de llebre) : plus de 200 000 hectares. Autorisé dans presque toutes les Communautés Autonomes. Très abondant en Castille-La Mancha, Castille et León et La Rioja. Cépage utilisé dans l’élaboration de vins crianza et de garde. Robe intense, acidité moyenne et bonne teneur en alcool. Vins aromatiques qui fonctionnent très bien avec le bois.

Grenache : 60 000 hectares. Présent dans 14 Communautés Autonomes. Particulièrement en Castille-La Mancha et Aragon. Très important aussi en Navarre, Catalogne et à Madrid. Doux, peau fine, permet d’élaborer des rosés et des rouges, des vins doux aussi. Bonne teneur en alcool mais peu de tanins et faible acidité.

Bobal : 60 000 hectares, réparties entre la Castille-La Mancha (60 %) et Valencia (40 %). Vins très colorés qui préfèrent des élevages de courte durée pour conserver leur arôme et leur robe. Bonne structure, bon équilibre, acidité moyenne.

Monastrell (mourvèdre. Garrut, Mataró) : 40 000 hectares. Murcie, Castille-La Mancha et Valencia se répartissent la plus grande part de sa culture. Forte teneur en alcool, acidité moyenne à faible, très colorés, tanins.

Mencía : 8500 hectares, répartis entre la Castille, le Léon (65 %) et la Galice (35 %). Vins fruités et aromatiques d’acidité moyenne. N’exige pas de longs élevages.

Cariñena (mazuelo) : 5600 hectares, la plupart (40%) en Catalogne. Tannique et acide, souvent coupé de grenache. Bonne teneur en alcool, belle couleur. Arômes d’herbes et animaux qui deviennent aimables et complexes lorsque le raisin provient de vieilles vignes aux productions faibles.

RAISINS BLANCS

Viura (macabeo) : 54 000 hectares, principalement réparties entre la Castille-La Mancha (39 %), la Catalogne (20 %) et l’Extrémadoure (12 %). Important aussi dans l’élaboration de Cava et dans de nombreux vins blancs élaborés dans la DOC Rioja.

Verdejo : 22 500 hectares, principalement réparties entre la Castille, le León (61 %) et la Castille-La Mancha (31 %). La DO Rueda, d’où elle est originaire, est son fief : c’est grâce à cette DO que ses vins fruités et herbacés ont atteint une renommée mondiale.

Xarel·lo (pansa blanca, cartoixà) : 15 000 hectares, tous en Catalogne. Fait partie des raisins traditionnels du Cava, bien qu’il fasse aussi preuve d’une fantastique capacité dans l’obtention de vins tranquilles. Donne des vins frais et de corps, qui transmettent le caractère du terroir.

Albariño : 6300 hectares, presque tous en Galice., Donne des vins aromatiques et frais, fruités lorsqu’ils sont jeunes, qui évoluent ensuite avec élégance vers des parfums plus complexes.

Grenache blanc (lledoner blanc) : 2700 hectares, la plupart (75 %) en Catalogne et plus particulièrement sur la DO Terra Alta. Il donne des vins qui ont du corps, moyennement aromatiques et extrêmement polyvalents, qui fonctionnement bien avec le bois.

Godello  1100 hectares, dont 95 % en Galice. Sa fraîcheur et son parfum font que tous ceux qui le goûtent sont conquis et qu’il gagne de plus en plus d’adeptes.

CLASSIFICATION DES APPELLATIONS D’ORIGINE (D.O.)

- Vinos de Pagos (VP, vins de domaine). Vins très bien côtés, originaires d’un “pago”, c’est-à-dire d’un lieu, d’un espace ou d’un domaine dont les caractéristiques et le micro-climat sont propres et le différencient de son environnement.

- Denominación de Origen Calificada (DOCa, vins d’appellation d’origine contrôlée). Ayant au moins 10 ans de Denominación de Origen ; tout le vin doit être commercialisé de caves agréées et situées dans la zone géographique déterminée et compter d’un rigoureux système de contrôle de qualité et quantité. Rioja et Priorato.

- Denominación de Origen (DO, appellation d’origine). Les D.O. désignent et protègent le vin d’une région déterminée. Les vins doivent avoir été élaborés dans une région précise, avec des raisins provenant de cette même zone ; de plus, ils doivent jouir d’un renom commercial élevé et avoir passé cinq ans au moins en tant que Vinos de Calidad con Indicación Geográfica.

- Vinos de Calidad con Indicación Geográfica (VC, vins de qualité portant indication géographique). Produits et élaborés dans une région ou dans une localité déterminée ; les raisins doivent être de même provenance. De plus la production, l’élaboration et le vieillissement du vin doivent avoir lieu dans cette même région.

- Vino de la Tierra (vins de pays) appartiennent à une région déterminée, offrant des caractéristiques environnementales ou de culture qui leur confèrent un certain caractère. Logiquement, leur norme est moins exigeante que celle des vins à Denominación de Origen.

- Vinos de Mesa (vins de table). Ils ne font partie d’aucune Denominación de Origen et n’ont pas non plus à préciser le millésime, ni la provenance, ni le cépage utilisé.

ORIGINE DU VIN

Le premier de ses vins fut élaboré en Andalousie aux alentours de 1100 a. J.-C. Ce furent les Phéniciens qui, lassés d’importer des amphores de vin du Moyen-Orient, misèrent sur l’élaboration de leurs propres vins. Viendraient ensuite les Grecs et les Romains. Les invasions arabes freinèrent quelque peu ce négoce qui reprit vigueur avec la colonisation de l’Amérique et les nouvelles possibilités d’exportation.

Les premiers vins furent rancios (vieux) ou doux, toujours fortement oxydés et robustes au palais car les connaissances d’alors ne permettaient pas de les conserver d’une autre façon. À la fin du XVe siècle, les tonneaux remplacèrent les jarres et le cuir, ce qui facilita bien le transport du vin. Aux XVIe et XVIIe siècles, la production s’était déjà étendue à tout le pays et on commençait à élaborer des vins avec des systèmes relativement proches des systèmes actuels.

En 1850, les techniques bordelaises arrivèrent à la Rioja et, un siècle plus tard, les cuves en inox. Puis, à la fin du XIXe siècle, le phylloxéra déferla sur la France et dévasta son vignoble, ce qui fut une source d’enrichissement pour l’Espagne voisine… jusqu’au moment où cette plaie passa les Pyrénées et où la crise s’installa aussi sur le sol espagnol.

Une fois la viticulture remise de l’attaque de cet impitoyable insecte, la connaissance et la modernisation des terres et des caves commencèrent à s’amplifier de façon exponentielle. De nos jours, le vignoble espagnol est un vignoble riche : riche en qualité et en variété ; et on peut y trouver des vins élaborés suivant les méthodes traditionnelles, avec des cépages autochtones, tout aussi bien que des vins au profil plus international, élaborés avec des cépages français.

LES CLIMATS

Grosso modo, le climat de l’Espagne peut se diviser en 6 types :

· Océanique au Nord (région cantabrique et partie sud des Pyrénées) : pluies abondantes et températures tempérées tout au long de l’année.

· Méditerranéen sur la côte est : rares précipitations et fortes températures en été, douces en hiver.

· Continental au centre (les deux hauts-plateaux et la vallée de l’Èbre) : froid plus intense, températures plus basses en hiver ; en été, orages accompagnés de fortes précipitations.

· Semi-désertique au sud-est et dans certains espaces de la vallée de l’Èbre : fortes températures et très rares précipitations.

· En haute montagne dans les cimes des cordillères : pluies abondantes et températures basses.

· Sous-tropical dans les Îles Canaries : températures douces tout au long de l’année et faibles précipitations.

LES SOLS

- Argilo-calcaire : Rioja Alavesa, Rioja Alta, Ribera del Duero, Jumilla, Xérès. Vins élégants. Dotés d’une minéralité qui rappelle la craie et bonne expression variétale. Du volume et tanins équilibrés.

- Sablonneux : Galice, Méntrida et Madrid. Requièrent peu d’eau. Précision variétale, acidité équilibrée et bonne minéralité. Peu alcoolisé.

- Pierreux : Toro, Conca de Barberà, Terra Alta, Rueda et Rioja Oriental. Ils facilitent le drainage et, en réfléchissant la lumière solaire, aident à régler la température de la plante. Maturité et rappels terreux, robe d’une couleur intense.

- Schisteux : Priorat, Arribes del Duero, Ribeira Sacra, Bierzo, Tenerife et Ampurdan. Faible matière organique et bon reflet de la lumière du soleil. Vins complexes, puissants et minéraux, presque toastés.

- Volcaniques : Canaries. Arômes de cendre et fumés. Iode et tons balsamiques.